L'encyclopédie du jeu vidéo dont VOUS êtes le héros ! bookmark  
me connecter / m'inscrire
retour à l'accueil liste des jeux liste des consoles liste des constructeurs liste des éditeurs liste des développeurs collections des membres Gamepedia sur Dailymotion le forum Gamepedia
retour à l'accueil
Support
Editeur
Développeur
Genre
Année



console VIC-20 - Commodore

Modifier cette fiche
la photo pour VIC-20
Nom  VIC-20
Origine  Usa
Description  Le VIC-20 est un ordinateur personnel 8 bits qui était construit par Commodore International avec 5 ko de RAM (dont 3,5 ko pour les applications BASIC) et une unité centrale basée sur un processeur MOS 6502. Il ressemblait à ses successeurs le C64 et le C16. Le VIC-20 apparut en Juin 1980, 2 ans et 9 mois après la sortie du premier ordinateur personnel de Commodore, le PET.

Le VIC-20 devait se positionner comme un ordinateur grand public, contrairement au PET. On rapporte que la puce vidéo du VIC-20, nommée VIC, avait été à l'origine conçue pour des terminaux graphiques d'entrée de gamme et des consoles de jeux, mais Commodore ne parvenait pas à la vendre correctement. Au même moment, Commodore possédait un surplus de mémoires SRAM de 4*1 ko. En avril 1980, Jack Tramiel, le président de Commodore, demanda que l'on fabrique un ordinateur qui se vendrait en dessous des 300$. Le surplus donna ainsi naissance au VIC-20. Alors que le PET n'était vendu qu'auprès de revendeurs agréés, le VIC-20 fut dès le départ vendu au détail, particulièrement dans les boutiques discount et les magasins de jouets où il faisait directement concurrence aux consoles de jeux. Commodore mit en place des publicités où l'acteur William Shatner de Star Trek demandait : "Pourquoi se contenter de n'acheter qu'un simple jeu vidéo ?"

Bien que les magazines reprochèrent au VIC-20 d'être sous-dimensionné, la stratégie fonctionna : il devint le premier ordinateur à dépasser la barre des 1 million d'unités vendues et devint l'ordinateur le plus vendu au monde en 1982. A son apogée, 9000 unités étaient produites chaque jour, et ce sont ainsi 2 500 000 unités qui ont été vendues jusqu'à l'arrêt de sa production en janvier 1985, lorsque Commodore repositionna le C64 comme son ordinateur d'entrée de gamme afin de préparer la sortie prochaine du Commodore 128 et de l'Amiga (celui-ci introduisant Commodore dans le monde du 16 bits).

En raison de sa faible mémoire et de son affichage à basse résolution, comparé à d'autres ordinateurs de l'époque, le VIC-20 servit essentiellement à des fins éducatives ou ludiques. Cependant, des programmes utilitaires tels que gestion du budget familial, tableur ou terminal de communication furent également développés pour cette machine. Sa facilité de prise en main par le grand public permit à nombre de futurs développeurs de se "faire les dents" sur le VIC-20 en s'initiant au langage BASIC, voire à l'Assembleur (ou langage machine). Plusieurs revues, telles que "Compute !", publièrent des codes source de programmes pour le VIC-20, l'un d'eux ayant été proposé par Commodore lui-même. Ainsi, de nombreux utilisateurs apprirent à programmer en tapant, étudiant, exécutant et modifiant ces programmes.

La facilité de programmation et la disponibilité d'un modem à bas prix permirent d'offrir au VIC-20 une bibliothèque fournie de logiciels du domaine public ou en freeware, d'une taille cependant bien inférieure à la bibliothèque du C64. Les logiciels étaient diffusés sur des services en ligne comme CompuServe, des BBS (Bulletin Board System) et entre groupements d'utilisateurs.

En ce qui concerne le catalogue commercial, on estime que 300 titres étaient disponibles sur cartouche électronique, et plus de 500 sur cassette. En comparaison, l'Atari 2600, la plus populaire des consoles de jeux à cette époque, proposait environ 900 titres

Le VIC-20 possédait des connecteurs propriétaires pour des cartouches d'extension ou de programmes, ainsi qu'un lecteur de cassettes. Il était livré avec 5 ko de RAM, mais 1,5 ko était réservé par le système pour des usages divers, comme l'affichage vidéo (qui avait un ratio 22 caractères par 23 lignes assez inhabituel) et d'autres aspects dynamiques de l'interpréteur BASIC résident en ROM et du noyau (un système d'exploitation de bas niveau). Ainsi, 3,5 ko de RAM restaient disponibles pour les programmes BASIC et leurs variables sur une machine de base. Le VIC-20 disposait également d'un Bus série (une version série du bus IEEE-488 du PET) permettant de connecter en série un lecteur de disquettes et une imprimante; un port RS-232 couramment utilisé pour brancher un modem, et un port joystick DE-9 compatible avec les joysticks utilisés par les consoles de jeux Atari et, plus tard, par le C64.

La RAM du VIC-20 pouvait être étendue grâce à des cartouches d'extension utilisant le même port d'extension que les programmes. Des boîtiers furent commercialisés par Commodore et d'autres vendeurs pour permettre de connecter simultanément plusieurs cartouches. Les cartouches RAM étaient disponibles en plusieurs tailles : 3 ko (avec ou sans un ROM d'extension du BASIC), 8 ko, 16 ko et 32 ko, cette dernière uniquement auprès de vendeurs spécialisés. La disposition de la mémoire interne était modifiée par l'addition de chaque type de cartouche, de telle sorte que certains programmes ne fonctionnaient qu'avec une cartouche d'une certaine taille (pour pallier ce problème, les cartouches 32K possédaient des commutateurs permettant d'activer la RAM dans les zones souhaitées par l'utilisateur).

Cette réorganisation de la mémoire était particulièrement visible au niveau de la mémoire vidéo (contenant les textes ou graphiques montrés à l'écran). Ceci découlait d'une contrainte de l'interpréteur BASIC, qui exigeait que la mémoire libre soit contiguë. Un VIC sans extension contenait d'abord 1 ko de mémoire système, puis un «trou» de 3 ko, puis 4 ko de mémoire usager contiguë, jusqu'à l'adresse 8191 ($1FFF). La cartouche de 3 ko permettait de combler le «trou»; la zone de mémoire vidéo était donc placée au sommet de la mémoire usager (8192 - 512) sur les VIC sans extension ou avec cartouche 3 ko. Si une cartouche de 8 ou 16 ko était utilisée, la mémoire additionnelle apparaissait à partir de l'adresse 8192 ($2000); dans un tel cas, la mémoire vidéo était placée au bas de la mémoire usager à 4096 ($1000), tout de suite au-dessus du «trou», de façon à offrir à BASIC la plus grande zone possible de mémoire contiguë.


Source : Wikipedia
Site  Inconnu. Vous connaissez l'adresse ?

Rechercher sur Google
Rechercher sur Wikipédia
Fiche créée le 05/02/09 par Dark Doodoo.
Consultée 2899 fois.

» Connectez-vous pour modifier cette fiche !

FICHE TECHNIQUE
Sortie  1980
Constructeur  Commodore
Processeur 
ROM 
RAM  5 ko
RAM video 
Résolution  176 X 184 dont 22 X 23 pour le texte
Palette 
Couleur  16 couleurs
Sprites 
Audio 
Support 
Dimensions 
Poids 
Ecran 
Alimentation  secteur
Autonomie 
Prix de lancement  $ 299
Grands classiques 

Ajouter un jeu VIC-20
13 jeux trouvés (sur 37190 au total)
afficher jeux par page
mode visuel rapide
Jaquette
Nom du jeu Trier par ordre alphabétique décroissant Note Trier par note décroissante Màj Trier par date de mise à jour Trier par date de mise à jour décroissante
éditeur Trier par éditeur Trier par éditeur décroissant
Alien
-
Mis à jour le 28/07/2010
Avenger
Un clone de Space Invaders.
Mis à jour le 28/07/2010
Centipede
Un mille pattes géant et ses complices, les araignées sauteuses (sans oublier les mouches et les sco…
Mis à jour le 15/11/2009
Atarisoft
Choplifter!
Votre mission, si vous l'acceptez : rapatrier tous vos compatriotes à leur base arrière (Desert One,…
Mis à jour le 31/10/2009
Broderbund
Cosmic Cruncher
Un clone de Pac-Man utilisant le logo Commodore.
Mis à jour le 28/07/2010
Frogger

Mis à jour le 07/11/2009
Gorf
Le classique des bornes d'arcade débarque sur Vic-20 !
Mis à jour le 28/07/2010
Laser Zone
Quand Jeff Minter explore le Vic-20 de Commodore, cela donne des jeux originaux comme ce Laser Zone.
Mis à jour le 27/04/2010
Llamasoft
Q*bert
Comme pour Pac-Man, les règles de Q*bert sont simples et intemporelles : bondir de cube en cube pour…
Mis à jour le 09/01/2013
Raid on Fort Knox
Un jeu de labyrinthe ou vous devez libérer des prisonniers de Fort Knox.
Mis à jour le 28/07/2010
Slot
Une machine a sous tout ce qu'il y a de plus classique !
Mis à jour le 28/07/2010
Star Battle
-
Mis à jour le 28/07/2010
Voodoo Castle
Un jeu d'aventure textuel ayant connu un certain succès et adapté sur de nombreuses machines.
Mis à jour le 28/07/2010
Ajouter un jeu VIC-20


Gamepedia™ est une encyclopédie du jeu vidéo. Cette encyclopédie interactive vous permet de consulter et de créer de nombreuses fiches sur vos jeux favoris, des tests, des soluces, etc... Gamepedia vous permet également de gérer votre collection de jeux vidéo en ligne grâce a son interface unique. Votre collection est accessible en permanence et visible de tous. Vous aussi, rejoignez notre équipe de passionnés et contribuez à la sauvegarde de notre patrimoine vidéoludique :)



Google Rechercher sur gamepedia :


Referencement - Valid HTML 4.01 Transitional
Copyright © 2007, Le Kiff - Tous droits réservés. Cliquez ici pour nous contacter Nous contacter
Mentions légales - Déclaré à la CNIL sous le numéro 1205286